Quel que soit le coin qu’on a choisi pour faire un camping sauvage, ce concept reste toujours interdit sur l’ensemble du territoire espagnol. Les autorités sont toujours méfiantes avec les feux de forêts en période chaude. Mais cela n’empêche pas les aventuriers et les amateurs du camping sauvage à en faire. Toutefois, il y a des consignes à suivre et des règles à respecter quand on effectue ce genre de camping déjà qu’on viole un peu la loi. Voici quelques conseils.

Comment faire du camping sauvage en Espagne ?

Comme il s’agit d’enfreindre la loi, on doit toujours rester discret. Il est alors important de bien choisir le lieu où on va implanter la tente. Mieux vaut opter pour un coin un peu éloigné des routes principales et dissimulé dans les buissons ou les bois. Ensuite, il faut aussi éviter d’étendre les linges à la vue des passants. Mais le plus important c’est d’éviter de faire du feu qui pourrait produire de la fumée. Cela pourrait attirer les autorités ou les promeneurs. Cela pourrait aussi produire un accident. Et pour finir, avant de partir, il faut veiller à la propreté du lieu. On ne doit pas laisser trainer des déchets par terre.

Où trouver un coin pour faire un camping sauvage ?

Il est évident qu’on ne puisse pas faire du camping sauvage dans les milieux urbains. On doit se retirer dans les zones rurales si l’on souhaite s’intégrer complètement dans la nature en Espagne. On peut se trouver un coin tranquille non loin de la plage ou bien dans des zones boisées. Avant d’installer les tentes, mieux vaut bien explorer l’endroit pour déterminer si c’est un lieu qui n’attire pas les regards des curieux, si c’est un lieu qui pourrait être dangereux en cas de marais haute par exemple ou encore s’il n’y a pas de bêtes ou d’animaux sauvages qui pourraient perturber pendant la nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *