Les frais d’agence sont les honoraires octroyés au professionnel qui intervient dans une transaction immobilière. En échange de cette rémunération, l’agent immobilier prend en main toutes les actions nécessaires pour mettre à terme les processus de vente ou d’achat. Il rédige tous les documents nécessaires de l’annonce jusqu’au contrat final de l’acte de vente. A ce titre, l’agent immobilier est au service du vendeur mais aussi de l’acheteur. Cela porte souvent confusion et incite à se poser la question : qui doit payer sa rémunération ?

Si c’est le vendeur qui fait appel à l’agence immobilière

Dans ce premier cas de figure, c’est le vendeur espagnol qui sollicite l’intervention d’un agent immobilier. Il est alors très logique que la charge lui revient. Il règle les honoraires de l’agence immobilière selon le barème fixé au préalable. On se base sur le prix de vente du bien pour calculer la rémunération de l’agence immobilière. Il arrive aussi des fois que l’agence fixe elle-même sa rémunération et donne un chiffre précis. Il n’y a donc pas besoin de faire des calculs à partir du prix du bien. On a juste à payer le salaire comme prévu au préalable.

Si c’est l’acheteur qui fait appel à l’agence immobilière

Dans ce second cas de figure, c’est l’acquéreur qui a demandé le service de l’agence immobilière pour lui trouver un bien adapté à ses besoins et ses envies. La charge relative à l’agence immobilière revient donc à l’acheteur. A ce moment-là, le mode de calcul reste le même. Il se peut aussi que la rémunération est fixée à l’avance par l’agence immobilière.
Dans les deux cas, qu’il s’agisse d’une agence immobilière espagnole ou française mais qui œuvre aussi en Espagne, on doit toujours se renseigner au préalable concernant la rémunération et le mode de paiement de l’agence. Il ne faut pas non plus inclure cette charge dans le budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *